Depuis sa création en 1996, le GRETIA a constitué une équipe salariée au service du projet de l’association : elle met en oeuvre les actions que le GRETIA développe avec ses partenaires et vient en appui aux projets des bénévoles. Répartis sur les trois antennes de l’association, les salariés couvrent un large territoire. N'hésitez pas à les contacter si vous souhaitez venir découvrir le GRETIA sur l'une de ses antennes, consulter les nombreuses références bibliographiques de l'association ou échanger sur des projets liés aux invertébrés (il est préférable de contacter le salarié au préalable pour vous assurer de sa présence à l'antenne).

 

Les membres permanents de l’équipe salariée sont : 

Julie Nouyrigat - Directrice

Loïc Chéreau - Chargé de missions Normandie

Franck Herbrecht - Chargé de missions Pays-de-la-Loire

Lionel Picard - Chargé de missions Bretagne

Géraldine Dubourg - Secrétaire assistante administrative et financière

Jean-Brieuc Lehébel-Péron - Responsable BDD et SIG, géomaticien

Thomas Cherpitel - Chargé d’études

Cyril Courtial - Chargé d’études

Mael Garrin - Chargé d’études

Baptiste Hubert - Chargé d'études

Benoît Lecaplain - Chargé d’études

Bénédicte Maurouard - Chargé d’études

Antoine Racine - Chargé d’études

Des salariés en contrat à durée déterminée complètent ponctuellement cette équipe !

 


 

Antenne Bretagne


 

 

Nom d'espèce

Cyril COURTIAL


Critères d’identification

Espèce non décrite.


Répartition géographique

Géonémie : antenne bretonne, Rennes.

Chorologie : 


Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques :

Cycle de vie : après une formation en biologie à l’université de Rennes 1, titulaire d’un Master Expertise Faune/Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, chargé d’études au GRETIA depuis 2008.

Phénologie :

Éléments de biologie/éthologie : compétence sur les Arachnides, principalement araignées ainsi que les pseudoscorpions et opilions de l’ouest de la France mais aussi intérêt pour la faune saproxylique, notamment les élatérides et les eucnémides (coléoptères). Co-porteur avec Julien Pétillon de l’Atlas des Araignées Armoricaines. Hors zone d’étude, travaille aussi sur les Salticides néotropicales.

Cénotique : se rencontre en association régulière avec d’autres spécimens du GRETIA partageant la même chorologie.


Éléments de gestion favorable à l'espèce

Non connus.


Nom d'espèce

Géraldine DUBOURG


Critères d’identification

Espèce non décrite.


Répartition géographique

Géonémie : antenne bretonne, Rennes (sauf télétravail le mercredi).

Chorologie : casanière, n'a jamais quitté la Bretagne.


Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques : deux écotypes, l’un continental urbain (local Rennes), le second rural méridional (campagne bretillienne).

Cycle de vie : titulaire d'un BAC Agronomie-Environnement et d'un BTS Gestion et Protection de la Nature (GPN) à Auray (Kerplouz) ; à travaillé 4 ans en bureau d'études et occupé différents postes en Bretagne (assistante d'accueil, commerciale dans le domaine des déchets verts) avant de rejoindre l'équipe du GRETIA en 2010.

Phénologie : en général les lundi, mardi et jeudi sur le biotope calcicole urbain.

Éléments de biologie/éthologie : au départ chargée du secrétariat et de la vie associative, a évolué vers "les chiffres" pour devenir en juin 2016 "secrétaire assistante administrative et financière" afin de s'adapter aux besoins de l'association.

Cénotique : commensalisme équin.


Éléments de gestion favorable à l'espèce

Ornithophobe, ne pas apporter de plumes au bureau !


Nom d'espèce

Mael GARRIN


Critères d’identification

Plutôt peillu (critère assez caractéristique mais sujet à une variabilité saisonnière voire journalière). Au gouren, s’il en faisait toujours, serait dans la catégorie moins de 62 kilos.

 

Répartition géographique

Géonémie :antenne bretonne, Rennes, quand il ne travaille pas depuis son antre à l’orée des bois.

Chorologie : breton pur beurre (bien qu’il ne fasse pas la part belle aux laitages dans son alimentation). Il se serait sans doute senti d’ailleurs s’il était d’ailleurs, mais bon, il est breton.

Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques :campagnard invétéré et néanmoins vertébré, il fréquente surtout la campagne. Il la fréquente même si assidûment qu’on peut considérer qu’il y habite. Il accepte toutefois de se rendre à la ville, notamment pour interagir avec ses collègues.

Cycle de vie :disait quand il était petit qu’il voulait devenir entomologiste, quand il serait grand. N’est pas certain d’être devenu grand, mais est bien devenu entomologiste, assez logiquement, après une formation à la fac d’histoire de Rennes 2. Est guidé par les horizons tortueux et les chemins lointains.

Phénologie :plutôt nocturne, en phase avec les hétérocères. Vit avec les saisons, mais comme tout le monde, râle parfois un peu contre la météo.

Éléments de biologie/éthologie :s’intéresse surtout aux papillons et aux insectes pollinisateurs (syrphes, hyménoptères apoïdes), groupes sur lesquels il travaille essentiellement à l’échelle bretonne / Massif armoricain, et à l’échelle française de manière plus dilettante. Porteur du projet d’atlas des hétérocères de Bretagne.

Cénotique :ne sait pas précisément ce que veut dire « cénotique », mais au vu de ce qu’ont répondu ses collègues, il dirait (car c’est lui qui écrit à la troisième personne pour sustenter le format proposé) qu’en général il a à peu près une idée de ce qu’il peut raconter à d’autres entomologistes.


Éléments de gestion favorable à l'espèce

Ne pas trop l’embêter.


Nom d'espèce

Benoît LECAPLAIN


Critères d’identification

Grande taille. Le meilleur critère d’identification réside dans l’examen des pieds, nus la plupart du temps, durant toute l’année, exceptionnellement couverts par temps pluvieux ou dans les milieux humides.

 

Répartition géographique

Géonémie :antenne bretonne.

Chorologie :  peu mobile, attaché à la Normandie, habitant en Bretagne mais non loin de la frontière. A été vu quelques fois en montagne voire même en Corse mais ne fréquente pas beaucoup le Sud, trop chaud.

Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques : très thermophobe, plutôt hygrophile, volontiers arboricole.

Cycle de vie : d’abord ornithologue, il s’est ensuite diversifié pour s’intéresser aux invertébrés. Après un BTS GPN, il cumule quelques petits contrats, découvre les mollusques avec Peter Stallegger et est embauché au PNR des Marais du Cotentin et du Bessin de 2009 à 2016. Il rejoint le Gretia en 2017, en temps partiel d’abord puis à temps plein en 2018.

Phénologie : présence à la grande ville (Rennes) le mardi, le reste de la semaine en campagne.

Éléments de biologie/éthologie : fort attrait pour les groupes qui n’intéressent pas grand monde voire personne. Spécialisé dans les mollusques continentaux, les sangsues et intéressé par les crustacés cladocères et les coléoptères carabiques. N’aime pas trop les bêtes qui volent et qui nécessitent un filet à papillon. Attaché à la faune du sol et aquatique. Sera plutôt trouvé dans la litière que dans les fleurs ou à courir après des libellules.

Cénotique : plutôt solitaire mais relativement sociable

Éléments de gestion favorable à l'espèce

Météo nuageuse, pas plus de 22°. Le thé et le chocolat lui conviennent bien.


Nom d'espèce

Julie NOUYRIGAT

« Produit pur jus » de l’enseignement agricole public, qui mange des chocolatines … je n’oublie pas d’apporter des croissantines pour les non-adeptes du chocolat ! Enfant du sud, je chante ma ville et mon pays, comme Nougaro. Mon accent est une part de mon identité, allant du plateau de l’Aubrac aux Pyrénées, comme le dit si bien Sangria Gratuite. 

 J’ai fait tout mon parcours scolaire du BAC à l’Ecole d’Ingénieur dans l’enseignement agricole public, avec l’ensemble les parcours de formation possible : initial, alternance, formation pour adulte avec de la reprise d’étude.

Je prends mes fonctions de direction au GRETIA, après 15 ans d’expériences professionnelles, principalement dans le monde agricole ou para-agricole, dans des entreprises privées, parapubliques ou associative. Mon parcours professionnel est axé sur la gestion de projets collectifs à différentes échelles, avec des responsabilités managériales et une grande diversité de partenaires professionnels (associatifs, publiques, parapubliques, ou privée).

Je souhaite par mes compétences et savoirs, travailler avec chacun d’entre vous (bénévoles, adhérents, administrateurs, et bien sûr salarié) pour poursuivre le projet associatif initié depuis vingt ans : regrouper, former, rassembler, promouvoir, et sensibilise.

Passionnée de sciences, je suis impatiente de vous accompagner sur le terrain pour partager tant sur la connaissance des territoires, que sur les invertébrés.


Nom d'espèce

Lionel PICARD


Critères d’identification

Taille moyenne, blond.

 

Répartition géographique

Géonémie : antenne bretonne, Rennes (alternance télétravail).

Chorologie : forte mobilité (France, Grèce, Canada, Afrique), remontée progressive et irrégulière depuis le sud de la France (réchauffement climatique ?), se stabilise en sud Bretagne.


Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques : deux écotypes, l’un continental urbain (local Rennes), le second rural méridional (télétravail sud Morbihan, Saint-Nolff).

Cycle de vie : complexe et varié, adaptation rapide à de nouveaux modes de vie ; BTS GPN en Ardèche, Master de Géographie à Nantes, BEATEP animateur nature en Auvergne ; nombreuses expériences professionnelles en France (ONCFS, Bureaux d’études, collectivités, associations) et à l’étranger (essentiellement Grèce, Afrique du nord et de l’ouest, Québec).

Phénologie :

Éléments de biologie/éthologie : développement et suivi des projets bretons, élaboration et développement d’un indicateur sur les les coléoptères aquatiques des mares (IcoCAM), graphisme et illustration ; autres compétences : odonates, araignées, orthoptères.

Cénotique : grégaire et généralement sociable.


Éléments de gestion favorable à l'espèce

Ménager son environnement. 

 


 

Antenne Normandie


 

 

Nom d'espèce

Loïc CHEREAU


Critères d’identification

Pubescence faciale s’étendant des joues au mentum, moirée de noir et de blanc, de longueur variable d’un mois sur l’autre trahissant tantôt la jeunesse tantôt la sagesse du spécimen. Espèce élancée, à taille fine à rondouillarde selon l’angle d’observation.

 

Répartition géographique

Géonémie : antenne Normandie, pur beurre, pur crème.

Chorologie : espèce à très faible capacité de déplacement, cantonnée généralement à quelques mètres autour de ses lieux d’atterrissage.


Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques : espèce bocageophile préférentielle, dotée d’une grande capacité à mobiliser les ressources trophiques locales, notamment celles à haute valeur gustative, principalement en contexte d’agriculture biologique.

Cycle de vie : stades larvaires multiples successifs, toujours en voie de métamorphose … stade adulte inconnu, jamais encore observé.

Phénologie : comme le loir, dort beaucoup, avec un temps de sommeil et d’activité réparti quotidiennement à parts égales. Supporte mal les décalages horaires qui le rendent à la fois grincheux et attachant.

Éléments de biologie/éthologie : caféinophile mais pas caféinobionthe, l’espèce se caractérise par son grand attrait pour de nombreuses autres bestioles à 4 pattes, à 6 pattes, à 8, à 14 … voire plus encore de pattes plus en fin de soirée, alcoolisée ou éthérisée, selon la cuticule. Méthodique, d’une certaine façon, parfois à en faire sourire !

Cénotique : espèce à humanotropisme positif, semblant toutefois mieux s’accommoder des petits collectifs que des grandes colonies.


Éléments de gestion favorable à l'espèce

Affectionne les espaces de quiétude, avec un certain penchant mélomaniaque, parfois difficile à supporter pour sa communauté !

 


 

Nom d'espèce

Bénédicte MAUROUARD


Critères d’identification

Pilosité occipitale longue, soyeuse et de couleur variable selon la période de l’année. Labre concave et labium convexe donnant l’impression que l’espèce souri tous le temps ! Taille moyenne à petite … selon l’angle d’observation.

 

Répartition géographique

Géonémie : antenne Normandie. Peut se rencontrer dans une large partie de l’hexagone, voire cosmopolite.

Chorologie : espèce curiosivore insatiable nécessitant un vaste espace vital.


Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques : Ubiquiste, euryplastique et cependant bio-indicatrice en terme de qualité de milieu, notamment dans ses biotopes crépusculaires.

Cycle de vie : au stade Chenipan elle valide un BTS GPN et une licence professionnelle GENA. Au stade Chrysacier elle enchaîne les contrats en associations naturalistes Lyonnaise, puis au CNRS de Montpellier et au Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse. Elle finit sa métamorphose en Papilusion au printemps 2020 au GRETIA.

Phénologie : se rencontre toute l’année, la moitié du temps, du local normand aux espaces naturels de cette région, l’autre au fond de son terrier, rappelant à l’évidence le comportement des marmottes.

Éléments de biologie/éthologie : passionnée d’abeilles sauvage, alors qu’elle est plutôt docile, l’espèce s’intéresse aussi de près aux carabiques et à la médiation scientifique. C’est une pollinisatrice de projets en faveur de la biodiversité.

Cénotique : attractive comme une abeille solitaire, sociable comme une abeille domestique.


Éléments de gestion favorable à l'espèce

Le chocolat ! Une autre question ?

 


 
Nom d'espèce

Antoine RACINE


Critères d’identification

Chaetotaxie fasciale désordonnée. Cuticule généralement masquée sur  l’occiput et le vertex, par une dense touffe de soies noirâtres. Tempes proéminentes (type Paederinae) œil brun, corpulence moyenne.

 

Répartition géographique

Géonémie :antenne normande du GRETIA.

Chorologie : croissance périlleuse en contexte viticole ligérien, ponctuée d’incursions en Basse-Bretagne et dans le Rhône. Ne présente pas d’attachement vis-à-vis d’une contrée bien définie, outre une grande affinité pour le bocage dense et le relief. Occurrence exceptionnelle à moins de 200 km de la capitale.

 alt=

Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques : plutôt euryèce, mais affection pour les territoires pauvres en bipèdes (toundra, massifs montagneux, marais…). Vit actuellement à la limite entre les terrains siliceux et sédimentaires du Calvados. Fréquentation du milieu urbain : uniquement par nécessité.

Cycle de vie : naturaliste « généraliste » et curieux depuis le BEPA, passage par un BTS GPN à Morlaix, une Licence pro ATIB près de Lyon. Affinité marquée pour les invertébrés depuis lors. Après diverses petites expériences, intègre pour huit mois l’équipe du CPIE Loire Anjou en tant que chargé d’études, puis le GRETIA au printemps 2018.

Phénologie : pas de pic d’activité annuel du fait d’un intérêt certain pour des groupes actifs, ou du moins visibles, en toutes saisons. Peu enclin à la vie nocturne.

Éléments de biologie/éthologie : quoique volontiers sujet à la « dispersion » (auchénorrhynques, quelques familles de coléoptères, symphytes, opilions, cloportes, mollusques…), essaie de concentrer ses activités entomologiques sur les mille-pattes. Affinité très marquée pour les chilopodes, mais ne dédaignant pas un regard en coin sur l’hétéroptère qui se jette imprudemment dans son fauchoir.

Cénotique : espèce pouvant être rattachée à l’Herouvillion saintclairei (alliance psychrophile et hygrophile s’il en est).

Éléments de gestion favorable à l'espèce

Maximiser le temps passé à l’extérieur, loin de la foule. Des apports répétés en fructose sont recommandés.

 


 

Antenne Pays de la Loire


 

 

Nom d'espèce

Thomas CHERPITEL


Critères d’identification

Ocelles claires à vocation plus ornementale que sensorielle. Espèce à forte pubescence faciale et crânienne, pilosité blond foncé. Habitus typique du boucanier.

 

Répartition géographique

Géonémie :antenne Pays de la Loire.

Chorologie : espèce native du Massif armoricain ayant tenté des migrations orientales vers les forêts franc-comtoises, ainsi que méridionales dans les garrigues languedociennes ; est toujours revenue dans son aire de répartition originelle.

Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques :espèce thermophile à tendance littorale, y compris dans la zone de balancement des marées ; occasionnel en contexte urbain.

Cycle de vie :découverte du naturalisme et du monde associatif dès le début des études supérieures au sein de plusieurs associations (Cercle Naturaliste des Étudiants de Nantes (CNEN), LPO, GRETIA…) ; formation initiale en biologie-écologie, avec une licence professionnelle et un master en écologie et gestion des milieux naturels. Après des missions très diversifiées mais toujours à forte composante « invertébrés » (gestion d’espaces naturels, études réglementaires, conservation de collections muséales, entrepreneuriat…), il intègre l’équipe salariée du GRETIA en 2018.

Phénologie :peut se rencontrer dans les locaux ligériens du GRETIA, du lundi au jeudi.

Éléments de biologie/éthologie :alimentation diversifiée, mais tout est meilleur avec du beurre (salé). Intérêt pour diverses disciplines naturalistes, notamment la botanique, mais aussi et surtout l’entomologie avec les Hétéroptères, les Orthoptéroïdes et les Odonates, sans oublier secondairement les Isopodes terrestres, les Myriapodes, les Rhopalocères et quelques familles de Coléoptères (Cerambycidés, Coccinellidés...).

Cénotique : parfois grégaire, généralement sociable, sauf au réveil et/ou sans caféine.

Éléments de gestion favorable à l'espèce

Côtoyer régulièrement d’autres spécimens entomologistes est essentiel à son équilibre. Des pérégrinations saisonnières aux quatre coins de la France ainsi qu’une exposition régulière au grand air -notamment marin- sont nécessaires pour éviter son dépérissement.


Nom d'espèce

Franck HERBRECHT


Critères d’identification

1m75, pubescence crânienne courte et brun-grisâtre, pilosité faciale variable.

 

Répartition géographique

Géonémie : antenne Pays de la Loire.

Chorologie : relativement mobile mais plutôt vers le sud. Craint un peu les régions septentrionales.


Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques : thermophile, xérophile mais non hygrophobe.

Cycle de vie : diversifié, avec notamment 18 années de bureau d’études en tant qu’entomologiste, avant d’entrer au GRETIA en tant que chargé de mission.

Phénologie :

Éléments de biologie/éthologie : alimentation diversifiée, mais grande affection pour les plats alsaciens, sa terre natale. Etudes et suivis divers en Pays de la Loire. Compétences invertébristes : il affectionne particulièrement les orthoptères et celles les hyménoptères, avec un goût très prononcé pour les Pompilidae. Il apprécie également les odonates, les lépidoptères rhopalocères et certains coléoptères. Sa couleur préférée est le jaune.

Cénotique : sociable avec les autres organismes.


Éléments de gestion favorable à l'espèce

Doit être placé au minimum quelques jours dans des milieux ouverts xérothermophiles au cours du printemps et de l’été.


Nom d'espèce

Jean-Brieuc LEHÉBEL-PÉRON


Critères d’identification

1m60 au garrot. Pubescence apicale châtain clair. Présence régulière d'un pull à capuche.

 

Répartition géographique

Géonémie : antenne Pays de la Loire.

Chorologie : espèce migrante sur l'arc atlantique-méditerranée de l'estuaire de la Loire au Golf du Lion. Préférant les fortes chaleurs aux milieux humides, l'espèce trouve en sud Bretagne sa limite de répartition.


Éléments de biologie et d’écologie

Biotope et exigences écologiques : héliophile et thermophile. Se rencontre essentiellement en milieux urbain. Espèce nécessitant deux écrans pour une bonne mise en captivité.

Cycle de vie : le non-cycle de vie de l'espèce suit une transition du milieu de la biologie à celui de l'informatique selon les étapes suivantes. Œuf : IUT Génie de l'Environnement ; Larve : Licence Pro et Master en Géomatique ; Chrysalide : CBN Sud-Atlantique ; Adulte : GRETIA.

Phénologie :

Éléments de biologie/éthologie : espèce fonctionnant en présence d'un ordinateur, d'une connexion internet et d'une base de données. L'espèce a été aperçu à plusieurs reprises à dialoguer avec ces éléments dans des langages bien particuliers dit "langages informatiques". L'utilisation des SIG et la cartographie lui sont des éléments caractéristiques.

Cénotique : grégaire et généralement sociable.


Éléments de gestion favorable à l'espèce

La présence de beurre salé lui est essentielle.


Nom d'espèce

Baptiste HUBERT

Originaire de Normandie, de la Manche plus précisément, c’est en Bretagne que j’ai fait mes études dans le domaine de l’écologie et de la conservation de la Nature. Par la suite j’ai travaillé une douzaine d’années au Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais comme chargé d’études. Depuis début octobre j’ai rejoins l’équipe permanente du Gretia à l’antenne Pays de la Loire où j’ai en charge, en collaboration avec Franck, divers projets portants sur les insectes pollinisateurs dont l’animation du plan régional d’actions en faveur des pollinisateurs sauvages. Ma rencontre avec les invertébrés remonte à une quinzaine d’année à l’occasion d’un stage universitaire sur les coléoptères coprophages co-encadré par le Gretia. Dès lors je n’ai pas cessé de me passionner pour l’étude et la conservation des insectes, d’abord à travers l’étude des coléoptères Scarabaeoidea (bousiers, hannetons et autres cétoines), des odonates, des lépidoptères rhopalocères, des orthoptères et plus récemment des coléoptères aquatiques et des abeilles sauvages. C’est avec grand plaisir que je vais apporter ma contribution aux projets portés par les bénévoles et salariés du Gretia dont les compétences et le dynamisme sont reconnus bien au-delà des frontières du massif armoricain. Au plaisir de vous rencontrer prochainement.